L'art de la simplicité

Histoire de simplicité

N’ayons pas peur des mots… oui une lecture, si elle tombe au bon moment, peu radicalement changer une vie.

L'Art de la simplicité de dominique Loreau

L'art de la simplicité

Un maître de sagesse peut survenir de n’importe où et surtout là ou ne l’attends pas.

Ce fut le cas pour moi, le jour ou mon papa m’offrit ce premier « life changing book » du titre de l’Art de La Simplicité de Dominique Loreau.

« L’un des idéaux du zen a toujours été de porter autour du cou toutes ses possessions (une tenue de rechange, un bol, une paire de baguettes, un rasoir, et un coupe-ongles) contenues dans une boîte. La modicité de ce menu bagage est la façon silencieuse des moines bouddhistes de contester l’état de la société actuelle. Chercher à s’en approcher est une réponse positive à l’insatisfaction profonde qu’engendre la société de consommation. »

Autant vous dire qu’après ces quelques lignes, je me suis ruée sur ma collection d’une cinquantaine de paires de chaussures.

Je les aient regardées une par une en me demandant combien j’avais de pieds exactement…

Un des autre passage qui m’a énormément marqué fut celui-ci :

« Pour mes repas quotidiens, j’utilise un beau bol en bois. Il représente le volume de nourriture qui me suffit physiologiquement (on dit que l’estomac à la grosseur de notre poing)… »

Une révolution dans mon esprit…j’ai regardé mon poing durant de longues minutes et j’ai pris conscience alors de l’énorme excédent de nourriture que je donnais à mon corps.

Ce fut pour moi le premier pas vers un changement radical de mode d’alimentation – qui est passé par tous les extrêmes pour enfin arriver à une harmonie et surtout une réelle écoute de mon corps aujourd’hui –

Tellement convaincue par ce bouquin, je l’ai mis en place dans ma vie sous forme de défi et j’ai embarqué ma meilleure amie avec qui nous passions un mois d’été à Barcelone. Énormes gourmandes que nous étions, le fait de nous installer en coloc ensemble nous a quelque peu mis la pression sur une éventuelle vie de patachon à manger du chocolat devant Sex & the City à longueur de temps. [oui ma vie a bien changé!]

Alors j’ai lu…nous avons lu. Nous avons commencé par décider de partager nos desserts, et de nous lancer le défi de manger un carré de chocolat seulement par jour. De prendre uniquement les escaliers et de s’interdire escalators et ascenseurs. Et surtout avant chaque repas dans notre café snack préféré Artisa, nous lisions un chapitre de l’Art de la Simplicité pour nous apprendre à manger en conscience et savoir s’arrêter avant même de sentir la sensation de satiété.

Bingo, quelques kilos en moins et une énergie en plus nous rentrons à Paris avec ce défi d’un mois relevé et des mauvaises habitudes en moins…même si le changement n’a bien sûr pas pris qu’un mois.

Merci Dominique Loreau pour cette première base bien solide que fut ce livre pour mon développement personnel. Aujourd’hui il reste ma bible et en le parcourant je me rends compte à quel point il a marqué ma vie. Premier pas vers le minimalisme.

« Simplifier sa vie, c’est l’enrichir. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *